Blog menu
12 mai 2021
Nos conseils vétérinaires

Comment éviter la perte de poils de mon chien?

La perte des poils de votre chien est un indicateur clair de son état de forme. Un chien qui perd ses poils peut souffrir d'une maladie parasitaire, d'une pathologie hormonale comme le diabète ou encore être en situation de stress. A vous d'être attentif à une perte de poils anormale chez votre chien.

Comment éviter la perte de poils de mon chien?

Surveillez la perte de poils chez votre chien

Selon la race, la robe du chien est constituée de poils de longueur et de densité très différentes.

Tout comme nous perdons régulièrement nos cheveux, les chiens perdent régulièrement leurs poils. Fort logiquement, ils en perdent davantage aux périodes de mues saisonnières : printemps et automne. De même, les chiennes en gestation  ou venant de mettre bas présentent souvent une perte de poils anormalement élevée. 

Tout au long de la vie de votre animal, le poil se développe, tombe et repousse, selon un cycle régulier qui assure l’homogénéité de la robe et ses fonctions thermiques.

D'un point de vue sanitaire, l’état du poil constitue un indicateur important de la santé de votre chien. La chute excessive de poils, notamment en dehors des périodes de mues déjà évoquées, peut être le symptôme d’une maladie.

Interrogez-vous sur les causes de la perte de poils chez votre chien 

Eviter la perte de poils du chien

Sans céder à une attitude alarmiste, il convient de surveiller régulièrement le pelage de votre chien afin de repérer une augmentation plus importante de poils perdus.

Menez l’enquête

Le type de perte de poils est un élément important qui permettra à votre vétérinaire d’améliorer son diagnostic. La chute de poils « primitive » est due à une atteinte directe du poil, contrairement à la chute « secondaire » qui est la conséquence d’un léchage ou d’un grattage frénétique. Dans le second cas, le poil concerné présente des signes d’arrachage et de casse très caractéristiques, indiquant qu’il convient avant tout de traiter la cause des démangeaisons. 

Restez vigilants

Dans le cas de chute de poils « primitive », il est possible que votre chien souffre d’une des nombreuses maladies présentant ce type de symptôme…

Les maladies parasitaires : la dermatite par allergie aux piqûres de puce, la teigne, la démodécie, la gale,  la cheyletiellose… 

Les maladies hormonales : le diabète sucré,le syndrome de Cushing,l’hypothyroïdie, l’hyperoestrogénisme…

Les allergies à la salive de puces, aux acariens des maisons, aux pollens, les allergies alimentaires, les allergies de contact, etc.  

Les troubles comportementaux et notamment le stress, susceptible de provoquer un léchage excessif des pattes avant ou de la queue, générateur d’irritations et d’infections.

Parmi les causes plus rares, on pourra noter des cas de dépilations (locales ou générales) dues à certains médicaments ou à des déficiences immunologiques.

Dans tous les cas, lorsque la perte de poils vous semble excessive, n’hésitez pas consulter votre vétérinaire sans attendre.

Prenez en compte la race de votre chien 

Les chiens à robe longue et épaisse subissent une mue plus importante… Leur perte de poils, assez spectaculaire, ne doit pas pour autant vous affoler. Sachez également qu'un toilettage régulier  permet au pelage de votre chien d'être en meilleur santé. 

Vetostorevous propose

Votre avis sur cet article