TERMS OF SERVICES | Close it

Compte tenu des dernières mesures gouvernementales et la fermeture des commerces non essentiels, la livraison en point relais n'est plus proposée.
La livraison à domicile est quant à elle toujours parfaitement assurée :-).

Nos conseils vétérinaires

NAC Alimentation

Comment nourrir votre lapin ?

Pour nourrir un lapin, il faut respecter quelques règles : donnez-lui une nourriture riche en fibres, du foin en abondance, des aliments prêts à consommer sous forme de granulés et de l'eau fraîche. Enfin laissez votre lapin consommer ses caecotrophes, des crottes luisantes, humides et molles, qui constituent un élément essentiel de son alimentation.

Nourrir un lapin

Ce qu’il faut savoir sur la digestion de votre lapin

Totalement herbivore, le lapin est doté d’un système digestif très particulier et c’est avant tout sa flore intestinale spécifique qui lui permet de réguler sa digestion. Il présente une particularité dans son comportement alimentaire appelée « caecotrophie ». Pratiquée par tous les lagomorphes (lapins, lièvres…) et par quelques rongeurs (comme le castor), la caecotrophie consiste à produire deux types d’excréments au cours de la même journée et à ingérer systématiquement un des deux types d’excréments tout en rejetant l’autre. L’intérêt nutritionnel de la caecotrophie résidé dans la récupération de vitamines et de protéines bactériennes de bonne qualité.

Mais attention, la digestion de votre lapin est très sensible. En effet, tout dérèglement dans l’alimentation du lapin peut provoquer de graves troubles digestifs et entraîner des complications parfois mortelles. Ainsi, le fait qu’un animal semble apprécier les friandises que vous lui donnez ne signifie pas qu’elles soient bonnes pour sa santé, bien au contraire. N’oubliez jamais que le lapin de compagnie est incapable de se réguler lui-même… Il ne sait pas ce qui est bon ou mauvais pour lui.

Quelques règles à suivre pour bien nourrir votre lapin

Nourrir un lapin domestique

  • Pour votre lapin, privilégiez l’apport en fibres

Ce sont les fibres végétales qui assurent au lapin un parfait transit intestinal en entretenant sa flore intestinale. Les fibres sont présentes dans le foin notamment le foin des alpages premium, les végétaux séchés et les légumes verts. L’apport en fibres est si capital pour le lapin qu’un déficit dans ce domaine peut entraîner d’importantes diarrhées, parfois mortelles.

  • Donnez du foin en abondance à votre lapin

C’est l’ingrédient de base de votre lapin… Assurez-vous qu’il en ait toujours à disposition et qu’il soit de bonne qualité, bien vert, sec (mais pas trop desséché) et présentant de longues fibres fines. Attention : le foin de luzerne doit être utilisé avec précaution. En effet, la luzerne est très riche en calcium, un élément qui peut, en trop grande quantité, provoquer des calculs urinaires chez le lapin adulte.

  • Faites confiance aux spécialistes

Peu de maîtres, même attentionnés, disposent du temps suffisant pour préparer eux-mêmes le repas de leur petit compagnon… Si tel est votre cas, sachez qu’il existe de nombreux aliments prêts à consommer (granulés) répondant parfaitement aux besoins nutritionnels de base du lapin. Vous pouvez les associer à du foin, des herbes séchées ou fraîches et des légumes.

  • Mettez toujours de l’eau à la disposition de votre lapin

L’eau constitue un élément essentiel de l’alimentation d’un lapin. On estime en moyenne ses besoins journaliers à 5 à 10 cl par kilo. Ainsi, un lapin de 2 kg devra boire entre 10 et 20 cl d’eau chaque jour.

  • Ne faites jamais jeûner votre lapin

Le jeûne a toujours une action néfaste pour le lapin… En l’absence d’ingestion régulière d’aliments, son appareil digestif cesse de fonctionner. Même en cas de diarrhée, il ne faut pas priver votre animal de nourriture, mais bien plutôt l’encourager à se nourrir de foin ou d’herbe, en supprimant le cas échéant tout autre ingrédient.

  • Respectez les caecotrophes

Comme nous le décrivons ci-dessus, le lapin possède la particularité de manger certaines de ses crottes en les prélevant directement au niveau de son anus. Ces crottes sont appelées des « caecotrophes » : luisantes, humides, molles et regroupées le plus souvent en grappes, elles se distinguent très nettement des excréments ronds durs et secs. Si ces dernières s’apparentent à des déchets, les caecotrophes constituent un élément essentiel de l’alimentation du lapin. Soyez vigilant : si vous retrouvez régulièrement des caecotrophes au sol ou dans la cage de votre lapin, cela peut être le signe annonciateur de dysfonctionnements digestifs. Consultez alors votre vétérinaire.

Quelle nourriture donner à un lapin à sa naissance ?

Durant le mois qui suit sa naissance, le lapereau se nourrit du lait de sa mère. Au-delà de cette période, son régime se calque sur celui des adultes.

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x