TERMS OF SERVICES | Close it

Compte tenu des dernières mesures gouvernementales et la fermeture des commerces non essentiels, la livraison en point relais n'est plus proposée.
La livraison à domicile est quant à elle toujours parfaitement assurée :-).

Nos conseils vétérinaires

Chien Santé du chien

Quelles sont les particularités des chiens brachycéphales ?

Des chiens comme le bouledogue français ou encore le shih-tzu appartiennent au groupe des races brachycéphales, c’est-à-dire ayant le nez aplati. Malheureusement, cette particularité anatomique, qui fait leur charme a aussi des répercussions sur leur santé, notamment au niveau respiratoire. Les différents symptômes sont regroupés sous le terme « syndrome brachycéphale ». Dans les cas sévères, une chirurgie est conseillée sur ces chiens brachycéphales.

particularités des chiens brachycéphales

Pourquoi les chiens brachycéphales ont-ils le nez écrasé ?

Le terme brachycéphale vient des mots grecs « brakus» (court) et kephalê (tête). Les chiens brachycéphales ont le crâne plus court que les autres chiens (dits doligocéphales). Cette particularité a été sélectionnée par l’homme.

Voici une liste non exhaustive des races brachycéphales :

- Bouledogue français
- Carlin
- Bulldog anglais
- Cavalier King Charles
- Boston terrier
- Shih-tzu
- Lhassa Apso
- Boxer
- Pékinois

Le Bouledogue français est actuellement le chouchou des Français, avec environ 170 000 individus recensés.

La sélection génétique a parfois été poussée à l’extrême, donnant naissance à des chiens au nez très écrasé, dit « hypertypes ». Malheureusement, en raccourcissant le crâne de ces chiens, on a aussi comprimé leurs voies respiratoires et digestives supérieures, donnant lieu à des problèmes de santé parfois dramatiques.

Les conséquences des particularités des chiens brachycéphales sur leur santé ?

chien brachycéphale

Le syndrome brachycéphale inclut des ronflements, des difficultés respiratoires plus ou moins permanentes et des vomissements. Le Bulldog semble la race la plus atteinte par ce syndrome.

  • Une insuffisance respiratoire chronique...

Les chiens brachycéphales ont des narines plus petites et un voile du palais (sorte de peau pendant au fond de la gorge) plus long. Cela provoque des ronflements et une inspiration plus difficile, notamment lors d’efforts. Ces difficultés respiratoires chroniques peuvent avoir des répercussions cardiaques à long terme. Elles sont également aggravées par le surpoids : il sera donc important de nourrir votre brachycéphale avec une alimentation allégée.

  • Pouvant mener à l’asphyxie

Dans certaines circonstances, l’obstruction des voies respiratoires peut mener le chien à l’asphyxie. C’est le cas lors de forte chaleur ou en cas d’exercice physique trop intense. Le chien respire bruyamment, il se couche, les muqueuses de sa gueule deviennent bleues. Il peut parfois s’évanouir.  Il faut alors le maintenir au calme, le rafraîchir et le placer dans un endroit aéré (par un ventilateur par exemple) et/ou sur un matelas rafraîchissant. Si le chien ne récupère pas rapidement, il est conseillé de se diriger vers les urgences vétérinaires.

Attention : un brachycéphale n’est pas un chien sportif ! Si vous voulez un compagnon pour votre jogging ou pour jouer avec vos enfants pendant des heures, il faudra jeter votre dévolu sur une autre race.

  • Des soucis digestifs

Les races brachycéphales souffrent souvent de vomissements de mousse ou d’aliments. En effet leur estomac se vidange mal et est sujet à une inflammation chronique parce qu’il produit trop d’acide chlorhydrique. Ces régurgitations peuvent irriter le pharynx et aggraver les difficultés respiratoires.

Quel traitement pour les chiens brachycéphales ?

Le traitement de choix est la chirurgie. Elle consiste à agrandir les narines et à couper le voile du palais. Elle nécessite une hospitalisation de 1 à 2 jours. Certaines cliniques réalisent cette intervention avec un laser.

En règle générale, préalablement à l’opération, votre chien devra subir un bilan pour bien identifier toutes les anomalies dont il souffre.

Cette chirurgie se pratique dès l’âge de 4 mois.

Un chien brachycéphale qui ronfle n’est donc pas à prendre à la légère. N’hésitez pas à consulter un vétérinaire pour faire le point. La qualité de vie et la longévité de votre chien en dépendent !

 

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x