TERMS OF SERVICES | Close it

Nos conseils vétérinaires

Chien Maladies du chien

Mon chien souffre d’allergies alimentaires : comment l’aider ?

Une allergie alimentaire chez votre chien se manifeste par des problèmes cutanés, des troubles digestifs ou des démangeaisons voire des vomissements. Les conseils d'un vétérinaire sont indispensables pour détecter l'aliment responsable de l'allergie. Le seul traitement valable consiste à supprimer l'allergène du régime alimentaire de votre chien. Vous pouvez aussi lui donner des aliments hypoallergéniques

Les allergies alimentaires du chien

Qu’est-ce qu’une allergie alimentaire chez le chien ?

Définie rapidement, une allergie est une réaction exacerbée du système immunitaire face à un agent extérieur, l’allergène. Dans le cas de l’alimentation de votre chien, une allergie alimentaire correspond à une réponse de l’organisme face à un aliment qu’il ne tolère pas. Viandes, produits laitiers, poulet, soja, blé, œuf, etc., la liste des allergènes potentiels pour votre chien est assez longue. Bien souvent, l’allergie alimentaire chez le chien porte sur un seul aliment. Mais il se peut que votre chien soit allergique à plusieurs aliments simultanément.

Nos conseils pour repérer une allergie alimentaire et soulager votre chien

Les solutions contre les allergies alimentaires du chien

  • Détectez les symptômes d’une allergie alimentaire

L’allergie alimentaire chez le chien se manifeste par des troubles cutanés et/ou par des troubles digestifs. Des démangeaisons, l’apparition de boutons ou de plaques sur la peau de votre chien doivent notamment vous alerter. Côté digestif, des diarrhées, un excès de flatulences, une augmentation des déjections quotidiennes, voire des vomissements, sont les principaux symptômes d’une allergie alimentaire.

  • Ecartez les autres causes de réactions cutanées

1 %. C’est ce que représentent les allergies alimentaires parmi l’ensemble des affections cutanées. En cas de troubles cutanés chez votre chien, la première chose à faire est donc d’éliminer les autres causes possibles de réactions cutanées. Parasitose, dermatite allergique par piqûre de puce (DAPP), pyodermites extensives ou encore d’autres formes de dermatite (de contact, miliaire, etc.) devront être écartées par votre vétérinaire.

  • Identifiez l’allergène responsable

C’est l’étape la plus compliquée, et la plus longue. Pour déceler quel aliment est à l’origine de l’allergie alimentaire de votre chien, le vétérinaire doit mettre en place ce que l’on appelle un régime d’éviction. Concrètement, il s’agit de nourrir le chien avec des aliments qu’il n’a jamais mangés dans le passé. Il faut donc être capable de se rappeler les aliments ayant déjà été ingérés par votre chien depuis sa naissance pour en trouver de nouveaux. Une fois mis en place, le régime d’éviction s’étale sur environ deux mois, voire plus dans certains cas. Il prend fin lorsque l’état de votre chien s’est amélioré et qu’il n’y a plus aucun symptôme d’allergie alimentaire. La suite de la démarche consiste alors à réintroduire les aliments potentiellement allergènes un par un, jusqu’à la réapparition des symptômes. Cette étape est appelée le test de provocation. Elle permet d’identifier l’aliment responsable des allergies.

  • Optez pour le bon traitement

Le seul traitement efficace pour lutter contre les allergies alimentaires est de priver votre chien de l’allergène responsable de ses allergies. Cela implique de l’avoir préalablement identifié. Une alternative consiste à nourrir votre chien avec des aliments hypoallergéniques. Ces derniers sont élaborés à partir d’ingrédients qui n’occasionnent que très rarement des phénomènes allergiques. Avant d’opter pour cette solution, demandez conseil à votre vétérinaire.

  • Evitez les friandises et les restes de table 

Les friandises pour chien et les restes de table des humains sont susceptibles de déclencher des manifestations allergiques chez les chiens souffrant d’allergies alimentaires. Mieux vaut alors éviter d’en donner à votre chien.

L’allergie alimentaire dépend-elle de la race de votre chien ?

Il n’existe aucune prédisposition de race, ni d’âge ou de sexe, aux allergies alimentaires. Un golden retriever de 11 mois est autant exposé aux allergies alimentaires qu’un yorkshire de 7 ans.

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x