TERMS OF SERVICES | Close it

Compte tenu des dernières mesures gouvernementales et la fermeture des commerces non essentiels, la livraison en point relais n'est plus proposée.
La livraison à domicile est quant à elle toujours parfaitement assurée :-).

Nos conseils vétérinaires

Chien Maladies du chien

Connaître l’épilepsie du chien et vivre avec

L’épilepsie du chien est une pathologie courante qui touche environ 5 % de la population canine. Elle se traduit par un chien qui se raidit, tombe ou convulse. II peut aussi baver, vocaliser ou faire ses besoins. Un chien de race pure (surtout labrador, golden retriever, berger allemand, boxer, caniche, teckel, beagle, setter irlandais, braque hongrois et springer anglais) est plus susceptible d’en être atteint. Il existe des traitements pour soulager le chien épileptique mais une vie équilibrée et stable est aussi indispensable à l'espacement des crises.

L'épilepsie du chien

Qu’est-ce que l’épilepsie du chien ?

L’épilepsie du chien est une maladie caractérisée par un dysfonctionnement de l’activité électrique du cerveau. Lors d’une crise, le chien se raidit, tombe et convulse. Il peut aussi vocaliser, trembler, baver et faire ses besoins. Lorsque l’épilepsie est « primaire », les crises sont dues à la maladie elle-même. En cas d’épilepsie « secondaire », les crises sont les symptômes d’une autre maladie (tumeur cérébrale, problème de foie ou de rein, empoisonnement…).

Que faire pour votre chien qui est épileptique ?

Connaître l'épilepsie du chien

Les crises d’épilepsie sont très impressionnantes et peuvent faire penser que le chien court un grand danger. Il est important de ne pas paniquer et d’aider au mieux l’animal à traverser ce moment pénible.

  • Pendant la crise d’épilepsie de votre chien

Lorsque le chien entre en crise, restez calme. Ne le touchez pas. N’essayez pas de tenir sa tête ou sa langue (il ne l’avalera pas), vous risqueriez de vous faire mordre. Commencez par le mettre en sécurité en éloignant de lui tout objet ou meuble qui risquerait de le blesser. S’il est près d’un escalier, ne le bougez pas, bloquez simplement l’accès. Il est important que l’animal soit au calme : fermez les rideaux ou éteignez la lumière, baissez le son de la télévision ou de la radio, sortez les enfants et les autres animaux de la pièce s’il y en a et veillez à ne pas crier ou parler trop fort. Si vous le pouvez, chronométrez ou filmez la crise. Cela aidera le vétérinaire à évaluer les besoins thérapeutiques du chien.

  • Après la crise d’épilepsie

En sortant d’une crise, le chien est désorienté. Il ne maîtrise pas la coordination de ses mouvements et ne sait plus où il est. Restez auprès de votre chien. Parlez-lui doucement et rassurez-le. Ne faites pas de gestes brusques et ne le forcez pas à se déplacer. Si vous avez un autre chien et qu’il est calme, vous pouvez le faire rentrer. Celui-ci aidera son congénère à retrouver ses repères. Laissez le chien reprendre tranquillement ses esprits (cela peut durer plusieurs heures) et veillez particulièrement à ce qu’il ne se blesse pas.

  • Vivre au quotidien avec un chien épileptique

Quelques habitudes de vie sont à mettre en place et à suivre scrupuleusement. Pensez tout d’abord à tenir un journal de bord des crises d’épilepsie du chien. Notez la date et la durée précise de la crise de l’animal. Indiquez dans quelles conditions celle-ci s’est déclenchée (après avoir joué, à l’arrivée de quelqu’un dans la maison, en dormant…) et s’il y a eu des événements particuliers ce jour-là (un orage, un feu d’artifice, un changement dans les habitudes du chien…). Présentez ce journal au vétérinaire à chacune de vos visites. Suivez rigoureusement le traitement qui a été prescrit. Ne manquez pas une journée et prévoyez toujours des médicaments d’avance. Rangez-les à un endroit bien précis pour les retrouver facilement en cas d’urgence. Si vous laissez votre chien en garde, prévoyez son traitement ainsi qu’une liste détaillée de ce qu’il faut faire ou ne pas faire en cas de crise. Enfin, offrez une vie équilibrée à votre chien avec une alimentation saine et de qualité, donnée à heures fixes ainsi que des sorties régulières.

L’épilepsie du chien en résumé

L’épilepsie du chien est incurable, mais elle n’empêche pas l’animal de mener une vie heureuse et épanouie. Tant que les crises sont courtes et espacées (moins de 5 minutes et une crise par 24 heures), elles n’altèrent pas son espérance de vie. Pour le bien-être du chien, apprendre à gérer les crises est indispensable. Enfin, il est nécessaire de mettre en place un suivi régulier avec le vétérinaire qui prendra en charge sa thérapie.

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x