TERMS OF SERVICES | Close it

Nos conseils vétérinaires

Chien Education et comportement

Comprendre le comportement du chien fugueur

Un chien fugueur peut adopter ce comportement pour plusieurs raisons : il s'ennuie, il cherche une femelle, il a faim, il est hyperactif, il est dominant, il veut chasser, il a peur de quelque chose ou il souffre de troubles du comportement. Dans tous les cas, il existe quelques moyens simples pour que votre chien ne fugue plus.

Le chien fugueur

Qu’est-ce qu’un chien fugueur ?

Il existe deux sortes de chiens fugueurs : ceux qui rentrent tous les jours à la maison et ceux qui, ne revenant pas d’eux-mêmes, sont retrouvés loin de chez eux ou placés en refuge. Si le second cas traduit un problème plus profond, les deux attitudes sont liées au même type de motif qu’il importe impérativement d’identifier.

Car, lors des ses fugues, votre chien est exposé à toutes sortes de dangers : accidents, blessures, bagarres avec d’autres chiens… Chaque errance est porteuse de risques et provoque chez tout bon maître cette sempiternelle interrogation : « vais-je revoir mon chien ? »

Nos conseils pour identifier les raisons de la fugue de votre chien et la limiter

Comprendre le chien fugueur

  • Dépistez les raisons de la fugue

Le chien fugueur a ses raisons que la raison ne doit en aucun cas ignorer… Voici un aperçu des principaux motifs qui poussent l’animal à multiplier les escapades.

1. Votre chien s’ennuie
Si vous avez peu de temps à consacrer à votre chien, il est tout à fait possible qu’il s’ennuie en votre absence et cherche la compagnie de personnes qui apprécient de jouer avec lui, comme les enfants ou d’autres chiens.

2. Votre chien cherche une femelle
Si vous retrouvez souvent votre compagnon chez des voisins possédant des chiennes, il est fort probable que sa motivation soit liée à son besoin d’activité sexuelle. Et pour un animal normalement constitué (non castré), l’attrait du sexe opposé est extrêmement fort.

3. Votre chien a faim
Il arrive parfois que des chiens insuffisamment rassasiés par les rations concoctées à domicile partent en quête d’un petit supplément dans les poubelles… voire dans les poulaillers du voisinage.

4. Votre chien est hyperactif
Certains chiens éprouvent un plus grand besoin de dépense physique. Infatigables, dormant très peu et jouant quasiment sans interruption, ils éprouvent la plus grande difficulté à se contrôler

5. Votre chien est dominant
Un déficit d’éducation a pu conduire votre compagnon à penser qu’il était dominant au sein de la cellule familiale, ce qui l’incite en permanence à élargir les frontières de ce qu’il considère comme « son » territoire.

6. Votre chien veut chasser
Certains chiens de chasse, ainsi que les chiens qui n’ont pas été socialisés vis-à-vis de certaines espèces (comme les volailles), agissent parfois tels des prédateurs dans les poulaillers ou au contact des oiseaux des villes.

7. Votre chien a peur de quelque chose
Un chien, tout comme un humain, peut ressentir certaines phobies qui le poussent à fuir le domicile. S’il ne revient pas, c’est qu’il craint que le facteur ayant déclenché son angoisse soit toujours là à son retour.

8. Votre chien vieillit
Le vieillissement induit parfois des troubles comportementaux tels que la désorientation (aussi bien dans l’espace que dans le temps) ou la perte des apprentissages. Sorti de son territoire ou de ses repères habituels, le chien ne parvient plus à retrouver son chemin.

  • Adoptez la bonne attitude face à la fugue de votre chien

Quel que soit le motif des fugues de votre chien, Il est fort possible qu’un simple ajustement de votre comportement arrange les choses. Passez-les en revue systématiquement avant d’envisager une thérapie ou une décision définitive.

1. Éduquez votre chien dès son plus jeune âge
Afin d’éviter qu’il s’envisage comme « dominant », votre compagnon a besoin de quelques apprentissages préalables. 

2. Apprenez-lui à vivre sans vous
L’angoisse de la séparation quotidienne entre un chien et son maître peut être aisément évitée à condition d’intégrer quelques règles simples lors de l’éducation du chiot. 

3. Jouez plus souvent avec votre chien
Les chiens adorent jouer et passer du temps avec leur maître… N’oubliez jamais que votre compagnon vous considère comme l’être le plus important du monde !

4. Ne punissez pas votre chien lorsqu’il revient à la maison
Quelle que soit l’angoisse qui vous a tenaillé pendant son absence, votre réaction doit toujours être positive au moment où votre chien rentre à la maison. À défaut, votre compagnon hésitera plus encore à rentrer la prochaine fois qu’il fuguera sachant l’accueil qui l’attend !

5. Assurez-vous que vous nourrissez suffisamment votre chien
Croyant bien faire, il arrive parfois qu’un maître limite trop drastiquement les rations alimentaires de son chien. Assurez-vous que le régime que vous imposez à votre chien est adapté à ses dépenses d’énergie.

6. Renforcez la clôture
Si votre chien est d’un naturel fugueur, efforcez-vous de rendre ses escapades difficiles, voire impossibles. Pensez à ajuster la hauteur de votre clôture aux capacités de saut de votre compagnon et n’hésitez pas à en renforcer le bas si votre animal à une tendance à creuser pour s’échapper.

7. Envisagez une thérapie comportementaliste
Les phobies doivent être traitées avec l’aide d’un spécialiste, c’est-à-dire d’un vétérinaire comportementaliste. Demandez conseil à votre vétérinaire habituel, il saura vous guider vers un de ses confrères spécialisés.

8. Pensez aux colliers éducatifs et dissuasifs
Il existe des colliers télécommandés à ultrasons, électriques et spray permettant le contrôle à distance de votre chien à des visées éducatives. Ne décidez pas de leur utilisation sans avoir au préalable consulté votre vétérinaire.

9. Envisagez une castration
Lorsqu’un chien fugue très souvent pour partir à la recherche de femelles, il arrive que le propriétaire soit poussé à envisager une castration de l’animal. Avant de prendre une décision aussi définitive et lourde de conséquences, demandez toujours conseil à votre vétérinaire.

Différenciez chien fugueur et manque de rappel

Un chien qui ne revient pas au cours de la promenade n’est pas forcément considéré comme un chien fugueur. C’est plus sûrement un animal qui n’a pas intégré le rappel dans son éducation de base et/ou se considère comme un « dominant ». Il convient alors de réévaluer certains apprentissages.

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x