TERMS OF SERVICES | Close it

Nos conseils vétérinaires

Chien Santé du chien

Comment soulager mon chien avec des anti-inflammatoires ?

Les chiens sont parfois victimes de douleurs aiguës qui peuvent nécessiter un traitement vétérinaire à base d’anti-inflammatoires. C'est parfois la solution pour soulager un chien malade, atteint d’arthrose ou ayant subi une opération. Attention, ces produits vétérinaires ne sont pas anodins et peuvent dans certains cas entraîner de graves effets secondaires ! Avant tout traitement, il est conseillé de consulter un vétérinaire qui déterminera les besoins de l’animal.

Comment soulager mon chien avec des anti-inflammatoires

Quand utiliser des anti-inflammatoires pour chien ?

Les anti-inflammatoires pour chien sont des produits spécifiquement conçus pour les chiens et utilisés pour réduire une inflammation ou apaiser une douleur. Si votre chien s’est blessé, a été opéré ou semble souffrir, adressez-vous à un vétérinaire. Ce dernier pourra, à l’aide d’un test sanguin, prescrire des anti-inflammatoires adaptés à votre compagnon à quatre pattes. Très souvent, des anti-inflammatoires sont prescrits aux chiens âgés souffrant d’arthrose.

Les précautions à prendre lors d’un traitement anti-inflammatoire

Quand utiliser des anti-inflammatoires pour chien

  • Évitez à tout prix l’automédication

S’il est assez courant pour les humains de traiter une douleur avec des anti-inflammatoires sans consulter un médecin, l’automédication est fortement déconseillée pour les chiens. Seul un vétérinaire est capable d’identifier les symptômes nécessitant la prise d’anti-inflammatoires, qui peuvent être de la fièvre, une inflammation, une blessure ou de l’arthrose. De plus, en fonction du poids de l’animal, de son âge et de potentielles contraintes de santé, le traitement et sa durée peuvent varier énormément !

  • Quelles sont les contre-indications ?

Le risque de surdosage est très important pour les jeunes chiens. Il est donc très risqué d’administrer des anti-inflammatoires à un chiot ou à une femelle en gestation. Par ailleurs, ces produits vétérinaires peuvent entraîner certains effets secondaires sur l’organisme du chien. Ils sont donc à proscrire chez les animaux souffrant de certaines maladies, en particulier d’insuffisance cardiaque, d’ulcères digestifs ou d’insuffisance rénale. La santé de votre chien peut évoluer : même s’il a déjà pris des anti-inflammatoires, il n’est pas certain que le même traitement soit adapté pour une autre situation. Demandez toujours l’avis de votre vétérinaire avant tout traitement.

  • Utilisez uniquement des produits vétérinaires

Lorsque votre chien souffre, vous pourriez être tenté de l’aider en lui donnant des médicaments destinés aux humains. Pourtant, ces médicaments peuvent être toxiques pour votre animal. Ils sont d’ailleurs l’une des causes principales d’intoxication chez le chien. Ainsi, le foie des chiens assimile très mal le paracétamol. L’aspirine et l’ibuprofène peuvent quant à eux ralentir la circulation du sang vers le foie et fortement affaiblir votre compagnon. Enfin, les doses prescrites aux humains ne sont pas nécessairement adaptées aux chiens. Un surdosage peut être très dangereux, voire mortel !

  • Soyez attentifs aux éventuels effets secondaires

Même lorsqu’ils ont été prescrits par un vétérinaire, les anti-inflammatoires peuvent provoquer chez votre chien des effets secondaires qui doivent être pris au sérieux. Ils peuvent entre autres entraîner des dysfonctionnements du système digestif, du foie ou des reins. Si vous constatez des troubles ou un comportement anormal chez votre chien au cours du traitement, n’hésitez pas à consulter de nouveau un vétérinaire, qui pourra ajuster la dose d’anti-inflammatoires ou prescrire un produit plus approprié. Notez qu’il existe aujourd’hui des produits vétérinaires plus fiables, adaptés à des douleurs chroniques et à des traitements de longue durée.

Nos conseils pour donner des anti-inflammatoires à votre chien

Une fois que le vétérinaire a prescrit un traitement adapté à votre chien pour soulager ses douleurs, il vous reste tout de même à lui faire avaler le produit, sous forme de cachet, de poudre ou de liquide. Évitez de stresser l’animal et essayez plutôt de le calmer par des caresses ou des mots doux. S’il refuse de prendre le traitement vétérinaire seul, vous pouvez le mélanger à ses croquettes ou à sa pâtée. Assurez-vous qu’il ingère bien l’intégralité du produit !

Voir tous les conseils vétérinaires
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x