TERMS OF SERVICES | Close it

Compte tenu des dernières mesures gouvernementales et la fermeture des commerces non essentiels, la livraison en point relais n'est plus proposée.
La livraison à domicile est quant à elle toujours parfaitement assurée :-).

Nos conseils vétérinaires

Chien Education et comportement

Comment se passe l'accouplement d'un chien ?

Durant l’accouplement du chien, on peut distinguer plusieurs phases : la parade nuptiale, la saillie, la période de nouage et enfin le comportement post-copulatoire. Si votre chien n'est pas destiné à la reproduction, faites-le stériliser et donnez-lui une nourriture adaptée pour chiens castrés.

reproduction du chien

Les signes avant-coureurs de l’accouplement du chien

En règle générale, quand un chien et une chienne se rencontrent, ils commencent par se flairer : d’abord le museau, puis le chien se dirige vers la croupe de la chienne, afin de déterminer si la femelle est en période de rut et donc réceptive à la copulation. Pour les chiennes, ces périodes de chaleur (on parle aussi d’oestrus), surviennent deux fois par an et durent une vingtaine de jours. Si c’est le cas, les deux animaux engagent un comportement pré-copulatoire.

Les différentes étapes de l’accouplement d’un chien

Naissance du chien

  • De la parade nuptiale à la copulation

Durant l’oestrus, le volume de la vulve d’une chienne double et son cycle vaginal correspond à la période d’ovulation. Si elle est en chaleur et disponible pour l’accouplement, le comportement de cour consiste pour la chienne à évaluer la force et les qualités de reproducteur du mâle. Les deux animaux s’observent, se tournent autour, font parfois de petits bonds, se flairent, puis, si elle accepte l’accouplement, la chienne s’immobilise, place sa queue sur le côté et relève la croupe pour favoriser la pénétration du mâle.

  • Comment se déroule la saillie chez les chiens

Lorsque la chienne est prête pour la saillie, le mâle entre en érection et commence à tenter de chevaucher sa partenaire pour la pénétrer. Un mâle expérimenté placera ses pattes antérieures sur les flancs de la chienne pour la maintenir. La saillie pourra avoir lieu en quelques tentatives et en moins d’une minute. Pour un chien inexpérimenté, les tentatives de monte sont maladroites, hasardeuses voire infructueuses. Le pénis introduit, l’érection du mâle est alors complète. Le corps spongieux de son gland connaît une dilatation qui peut aller jusqu’à 8 cm. Durant l’accouplement du chien, on observe des mouvements saccadés et rapides du bassin du mâle introduit.

  • La période de nouage

Durant l’accouplement des chiens, la pénétration et l’érection complète du mâle entraînent une contraction vaginale de la femelle. Les deux animaux ne peuvent alors se séparer. C’est la période dite de nouage, qui dure entre 15 et 30 minutes. Grâce à la flexion possible sur 180° du pénis du chien, les deux partenaires peuvent se retrouver dos à dos, tout en étant toujours noués. L’éjaculation du mâle débute immédiatement après la pénétration. Elle se déroule sur trois phases. La première, dite urétrale, consiste en une rapide émission d’un éjaculat ne contenant quasiment aucun spermatozoïde, elle vise simplement à lubrifier le vagin de la chienne pour favoriser la saillie. La deuxième phase est dite spermatique, elle survient en moins d’une minute et consiste en une sécrétion de spermatozoïdes qui a pour objet de féconder la femelle. La phase finale est dite prostatique, elle dure tout au long de la période de nouage, c’est aussi la plus abondante. Une fois l’érection du mâle terminée, le spasme vaginal de la femelle disparaît et les chiens peuvent alors se dénouer. 

  • Le comportement post-copulatoire

Quand la phase d’accouplement des chiens est terminée, on observe qu’ils se lèchent rapidement les parties génitales, puis le pénis du chien se recalotte et le chien devient alors insensible à toute activité sexuelle durant quelque temps.

Nos conseils concernant l’accouplement des chiens

Lors de la saillie, durant la phase de nouage, il est important de bien surveiller les chiens afin d’éviter qu’ils ne se blessent. Surtout il ne faut pas tenter de les séparer, au risque de provoquer de graves lésions qui peuvent aller jusqu’à l’hémorragie vaginale, voire la fracture de l’os pelvien du mâle. Il peut y avoir plusieurs saillies par jour, mais après cette période d’accouplement, la chienne en gestation doit être bien nourrie et gardée au repos. Enfin si votre chien n’est pas destiné à la reproduction, il convient de le faire stériliser et d’adapter sa nourriture avec des produits spécifiques.

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x