TERMS OF SERVICES | Close it

Nos conseils vétérinaires

Chien Santé du chien

Comment reconnaître une insuffisance rénale chronique chez mon chien?

L’insuffisance rénale chronique chez le chien touche de nombreux animaux à partir d’un âge avancé. Les symptômes de cette insuffisance rénale chronique : vomissements, diarrhées, fatigue, perte d'appétit, déshydratation... En général le traitement prescrit par votre vétérinaire se base sur un régime alimentaire adapté, pauvre en protéines et en phosphore.

L'insuffisance rénale chronique du chien

Qu’est-ce que l’insuffisance rénale chronique chez le chien ?

On dit qu’il y a « insuffisance rénale » lorsque que le rein ne remplit plus correctement sa fonction principale, à savoir : la détoxification du sang par filtrage des toxines (déchets) produits par l’organisme.

Il existe deux formes d’insuffisance rénale : la forme aiguë, apparaissant de façon soudaine quel que soit l’âge du chien. La forme chronique, correspondant à une destruction progressive du rein et fréquente chez les animaux de plus de dix ans. Certaines races, comme le Bouvier Bernois, sont prédisposées et peuvent déclencher les symptômes de l’insuffisance rénale relativement jeunes.

Les reins assurent également d’autres fonctions comme la production d’érythropoïétine (ou EPO), une hormone nécessaire à la production des globules rouges. Ils interviennent aussi dans la sécrétion de substances régulant la pression artérielle. Une atteinte rénale peut dès lors avoir de multiples conséquences sur l’organisme du chien.

Qu’il s’agisse d’une insuffisance rénale chronique ou aiguë, la mise en place d’un traitement adapté conditionne le rétablissement et même la survie du chien. Car lorsque ses reins sont endommagés de manière trop avancée, l’animal s’auto-intoxique et ne peut plus être sauvé.

Comment diagnostiquer et traiter l’insuffisance rénale chronique chez votre chien ?

Soigner l'insuffisance rénale chronique chez le chien

  • Repérez les symptômes de l'insuffisance rénale chronique du chien 

L’insuffisance rénale chronique du chien est une maladie insidieuse qu’il n’est pas toujours facile de repérer pour un propriétaire. Lorsque les premiers symptômes apparaissent, on considère qu’une grande partie des reins est déjà détruite. Les signes les plus fréquents sont :

  • Un amaigrissement ou perte de poids
  • Une diminution de l’appétit
  • Une fatigue
  • Une polyurie-polydipsie : augmentation de la prise de boisson et de la quantité d’urine émise
  • Des vomissements et/ou diarrhées
  • Une mauvaise haleine
  • Des ulcères buccaux (sorte d’aphtes)
  • Une anémie se traduisant par de la fatigue et des gencives pâles

Si vous avez l’impression que votre chien boit plus, s’il demande plus souvent à sortir pour uriner, s’il vous semble qu’il a perdu du poids alors que vous n’avez pas changé sa nourriture, ce sont peut-être les premiers symptômes d’une insuffisance rénale chronique canine. Dans ce cas, rendez vous sans tarder chez votre vétérinaire pour un bilan sanguin.

  • Consultez votre vétérinaire en cas de symptômes d'insuffisance chronique du chien

Un premier examen approfondi de l’animal donnera au vétérinaire l’opportunité de suspecter une insuffisance rénale chronique. Une prise de sang lui permettra ensuite de vérifier l’état des fonctions d’élimination du rein en se fiant aux taux d’urée et de créatinine (leur augmentation confirmant la présence d’un problème rénal). La prise de sang est aussi le moment d’objectiver une anémie grâce à une numération formule (comptage des globules rouges et blancs dans le sang).

Une analyse d’urine est parfois réalisée pour mesurer la densité urinaire qui reflète la capacité des reins à concentrer les urines (cette capacité diminue en cas d’insuffisance rénale) et pour écarter une infection urinaire associée.

Enfin, il peut être intéressant de prendre la tension de l’animal pour objectiver une hypertension artérielle.

Le cas échéant, le vétérinaire pourra réaliser des examens susceptibles d’affiner le diagnostic : radiographie, échographie, biopsies…

  • Traitez votre chien contre l'insuffisance rénale chronique

Le traitement retenu est bien évidemment fonction de la gravité des symptômes. Dans la plupart des cas, il suffit d’appliquer un régime adapté pauvre en protéines et en phosphore. Ce changement d’alimentation s’avère peu contraignant pour vous, car il existe des aliments préparés spécifiquement pour chiens insuffisants rénaux. On les trouve sous forme de croquettes et de pâtées.

Dans les cas les plus graves (et lors de crises), il convient de perfuser votre chien afin de le réhydrater et de lui permettre d’éliminer une partie des toxines présentes dans le sang. Même victime d’insuffisance chronique, votre chien peut vivre encore des années, à condition que vous vous montriez très strict en matière de régime alimentaire. Quoi qu’il en soit, il conservera toujours une fragilité qui doit vous conduire à demeurer extrêmement vigilant, en pratiquant notamment des bilans sanguins réguliers.

La dialyse, qui est le traitement de l’insuffisance rénale chez l’humain, ne se réalise pas en routine chez le chien à l’heure actuelle.

Pouvez-vous anticiper l’insuffisance rénale chronique chez votre chien ?

Il est tout à fait possible (et même souhaitable) d’anticiper les problèmes rénaux chroniques de votre chien. Il est ainsi conseillé de demander à votre vétérinaire d’effectuer des analyses de sang régulièrement, selon le calendrier suivant : à partir de 5 ans pour les grandes races, de 7 ans pour les races moyennes et de 8 ans pour les petites races.

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x