TERMS OF SERVICES | Close it

Compte tenu des dernières mesures gouvernementales et la fermeture des commerces non essentiels, la livraison en point relais n'est plus proposée.
La livraison à domicile est quant à elle toujours parfaitement assurée :-).

Nos conseils vétérinaires

Chat Parasites du chat

La teigne du chat : comment l’éviter et comment la faire disparaître ?

La teigne du chat est une maladie de peau occasionnée par un petit champignon microscopique et très contagieux. Cette mycose du chat se manifeste par une importante perte de poils et parfois par l'apparition de croûtes. Pour soigner la teigne de votre chat, un traitement vétérinaire est indispensable à l'aide de fongicides en lotions ou shampoings ou de comprimés. Il convient aussi de traiter l'environnement de votre chat : panier, jouets, colliers...

Eviter la teigne du chat

 

La teigne, qu’est-ce que c’est ?

La teigne du chat est une maladie de peau. Elle est provoquée par une mycose due à des champignons de type Microsporum canis et Ticrophyton mentagrophytes. On la rencontre principalement chez les jeunes chats et les persans semblent plus prédisposés à en être atteints. 10 % à 30 % des chats sont des porteurs asymptomatiques de la teigne (ils en sont atteints, mais ne la développent pas). C’est une affection très contagieuse qu’il convient de traiter rapidement.

Savoir reconnaître et traiter la teigne

Soigner la teigne du chat

  • Les symptômes de la teigne du chat

La teigne du chat, aussi appelée dermatophytose, se manifeste généralement par une importante perte de poils, le plus souvent localisée au niveau du dos et de la tête. L’animal présente des trous dans son pelage d’une taille pouvant aller jusqu’à 8 centimètres. Parfois, la perte des poils est plus diffuse et l’on constate l’apparition de croûtes sur la peau du chat. A noter que dans certains cas, la teigne n’atteint que les griffes de l’animal. Chez l’homme, la teigne se distingue par l’apparition sur la peau de petites lésions rondes et rouges qui démangent.

  • Le diagnostic de la teigne

En cas de suspicion de teigne, il est important d’emmener rapidement le chat chez le vétérinaire afin de mettre en place un traitement et éviter toute contamination supplémentaire. A l’aide d’une lampe de Wood (lampe à UV), le vétérinaire pourra détecter la présence éventuelle de la teigne, les poils infectés devenant alors vert fluorescent sous la lumière. Une étude des poils au microscope et la mise en culture des souches bactériennes lui permettront de déterminer quel est le type exact de champignons à traiter et le meilleur moyen d’y parvenir. Si l’animal présente des lésions atypiques, une biopsie cutanée pourra être envisagée.

  • Se débarrasser de la teigne

Le traitement de la teigne du chat est long et doit être strictement observé. Il convient déjà de traiter l’animal infecté à l’aide de fongicides appliqués localement sur la peau (lotions, shampoings…) et/ou en comprimés. Tous les autres habitants du logement, humains compris, doivent également être mis sous traitement, car la teigne est extrêmement contagieuse. Les objets du chat (panier, jouets, collier…) doivent être rigoureusement lavés et désinfectés et l’ensemble du logement doit lui aussi être déparasité avec un produit du type Tiquanis habitat. Il existe des bombes fumigènes très efficaces pour assainir la maison.

  • Prévenir la récidive

Le traitement de la teigne dure généralement de 4 à 6 semaines. Mais s’il est effectué scrupuleusement, il est très efficace. Le plus important est de bien nettoyer et d’aseptiser régulièrement le logement (passer l’aspirateur chaque jour et brûler les sacs, nettoyer toutes les surfaces à la Javel). Tout objet ou personne entrant en contact avec l’animal atteint doit également être lavé et désinfecté. L’aspirateur, le savon et les antibactériens sont les pires ennemis de la teigne. Une bonne hygiène de la maison et de ses habitants est le meilleur moyen de prévenir toute récidive.

En résumé

La teigne est une affection de la peau qui n’est pas dangereuse en soi pour l’animal. Elle se transmet très facilement à l’homme et aux autres animaux et il est donc important de la traiter dès l’apparition des premiers symptômes. Son éradication étant très contraignante, mieux vaut respecter quelques règles d’hygiène en amont afin d’éviter sa prolifération. Mais pas de panique, si le traitement est bien observé, il n’y a pas de rechute.

Voir tous les conseils vétérinaires
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x