TERMS OF SERVICES | Close it

Compte tenu des dernières mesures gouvernementales et la fermeture des commerces non essentiels, la livraison en point relais n'est plus proposée.
La livraison à domicile est quant à elle toujours parfaitement assurée :-).

Nos conseils vétérinaires

Chat Maladies du chat

Hyperthyroïdie chez le chat : comment se manifeste-t-elle ?

L'hyperthyroïdie chez le chat est un trouble hormonal qui se manifeste par une production excessive d'hormones thyroïdiennes, T3 et T4. Cette maladie survient surtout chez les chats âgés de 10 et plus et se traduit par une perte de poids, une hyperactivité, des diarrhées et des vomissements. L'hyperthyroïdie peut se soigner par traitement médical, une ablation de la glande thyroïde ou un traitement par iode radioactif.

l'hyperthyroidie du chat

Comprendre l’hyperthyroïdie chez le chat

Au même titre que l’hyperthyroïdie chez l’homme, l’hyperthyroïdie chez le chat désigne une production excessive d’hormones thyroïdiennes, les hormones T3 et T4. Ces hormones sont essentielles pour le bon fonctionnement de l’organisme et elles interviennent, entre autres, dans le métabolisme de base et la régulation de la température corporelle. Ainsi, en cas de surproduction, l’organisme du chat sera en suractivité et l’animal présentera une série de symptômes assez significatifs.

Caractéristiques de l’hyperthyroïdie chez le chat

symptômes hyperthyroidie chat

  • Origine de l’hyperthyroïdie chez le chat

Chez le chat, l’hyperthyroïdie est, dans la quasi-totalité des cas, due à des nodules présents sur la thyroïde ou à une augmentation du volume de la glande (hyperplasie). Ces excroissances vont stimuler la glande thyroïde, qui produira donc des hormones en quantités anormales. Ce type de pathologie se manifeste la plupart du temps chez des chats vieillissants, âgés de 10 ans et plus.

  • Symptômes de l’hyperthyroïdie chez le chat

Les symptômes de l’hyperthyroïdie chez le chat sont relativement caractéristiques. Il s’agit principalement d’une perte de poids, par sur-activation du métabolisme, et ce malgré une augmentation de l’appétit et de la soif. On observe également une hyperactivité avec un changement de comportement (le chat étant anormalement agité, nerveux et anxieux, voire agressif). L’accélération du métabolisme se traduira en outre par une augmentation du rythme cardiaque et de la tension artérielle, ce qui entraînera une hypertension. Par ailleurs, le chat ira fréquemment uriner et présentera des vomissements et des diarrhées, voire des problèmes de pelage qui deviendra terne. De façon générale, le chat aura aussi tendance à être abattu.

  • Comment identifier avec certitude l’hyperthyroïdie chez le chat ?

Tous les symptômes qui viennent d’être cités sont assez évocateurs d’une hyperthyroïdie chez un chat. Néanmoins, pour confirmer le diagnostic, il est essentiel de procéder à un examen médical. Il faudra donc, sans hésiter, amener le chat chez le vétérinaire pour qu’il procède à un examen médical et à une prise de sang. L’examen permettra, le cas échéant, de détecter les nodules thyroïdiens à la palpation de la glande. Quant aux examens biologiques, ils permettront d’évaluer le taux de l’hormone T4, qui traduit une hyperthyroïdie s’il est trop élevé.

  • Prise en charge de l’hyperthyroïdie chez le chat

La prise en charge de l’hyperthyroïdie chez le chat doit nécessairement être réalisée par un vétérinaire. Il pourra, selon les cas, opter pour trois traitements différents : le traitement médicamenteux, qui est le plus souvent mis en œuvre, ou par le biais d’une alimentation spécialisée; le traitement chirurgical consistant à retirer la glande thyroïde ; le traitement par iode radioactif consistant à irradier la thyroïde (forme de radiothérapie). Les médicaments employés sont des anti-hyperthyroïdiens qui vont empêcher la fabrication des hormones thyroïdiennes. Il s’agit d’un traitement qui doit être pris à vie. La chirurgie est, pour sa part, particulièrement délicate et peut entraîner des complications, ce qui explique qu’elle soit peu proposée. Quant au traitement par iode radioactif, il est intéressant, mais très cher, et peu de vétérinaires disposent de l’équipement nécessaire (sans compter que le chat doit être placé en quarantaine, ce qui peut être difficile émotionnellement, pour l’animal comme pour son maître).

N’attendez pas en cas de suspicion d’hyperthyroïdie chez votre chat 

Si vous avez le moindre doute concernant votre chat et que vous suspectez une hyperthyroïdie au regard des symptômes qu’il présente, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez un vétérinaire. En effet, les hyperthyroïdies qui ne sont pas traitées peuvent provoquer des défaillances cardiaques, une insuffisance rénale, une cécité, des troubles neurologiques, ou encore une grave déshydratation pouvant mener à la mort.

 

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x