TERMS OF SERVICES | Close it

Compte tenu des dernières mesures gouvernementales et la fermeture des commerces non essentiels, la livraison en point relais n'est plus proposée.
La livraison à domicile est quant à elle toujours parfaitement assurée :-).

Nos conseils vétérinaires

NAC Soins

Tout savoir sur le hamster

Le hamster est un petit rongeur nocturne, farouche, peu joueur et à la durée de vie très courte. Il hiberne s'il est placé dans un milieu inférieur à 5°C. Il existe différentes races de cobayes : le hamster doré et les hamsters nains comme le hamster russe, de Campbell ou de Chine. Le hamster préfère généralement la solitude et a besoin d'une alimentation variée : plantes, graines, tubercules mais aussi petits animaux comme les vers, insectes, escargots ou grenouilles.

Hamster

Adopter un hamster : tout ce qu’il faut connaître

 

Les hamsters sont des petits rongeurs de la famille des Cricétidés. Il en existe plusieurs espèces, réparties dans différents genres. Certaines d’entre elles sont élevées en captivité comme animaux de compagnie, pour l'expérimentation animale ou pour leur fourrure. Le premier hamster domestique a été le hamster doré qui existe à présent en de multiples variétés colorées. L’adoption d’espèces naines comme le hamster de Roborovski, le hamster russe, le hamster de Campbell et le hamster de Chine est un phénomène plus récent.

 

Avant d’adopter un hamster, il faut bien connaître ses caractéristiques des hamsters permet d’éviter de futurs désagréments… En effet, ce petit animal nocturne farouche, pas très joueur et peu câlin possède également une durée de vie relativement courte… Pour toutes ces raisons, il est mal adapté aux jeunes enfants.


Quelle espèce d’hamster adopter ?

 Tout savoir sur le hamster

  • Le hamster doré


C’est une espèce plutôt docile qui consent facilement à se laisser attraper par les humains. Sa taille plus grande, son caractère paisible et ses mouvements relativement lents facilitent sa manipulation, y compris par des enfants.

  • Les hamsters nains


Les hamsters de Roborovski, les hamsters russes, les hamsters de Campbell et les hamsters de Chine doivent être considérés comme des animaux « à regarder plutôt qu’à toucher ».

  • Caractéristiques morphologiques des hamsters


Le hamster possède un museau garni de longues moustaches tactiles (comme le chat) qui lui permettent de détecter les obstacles lorsqu’il se déplace dans l’obscurité. Alors que sa vue est relativement faible, son odorat et son ouïe sont particulièrement développés. Celle-ci est d’ailleurs tellement sensible que le hamster supporte très mal le bruit.

  • Hamster mâle ou femelle, pas d’importance


Au moment de choisir un hamster, vous n’avez pas à vous préoccuper spécialement de son sexe… A priori, cela n’influe en rien sur le comportement de l’animal, tant qu’il est seul évidemment.

  • Attention à la promiscuité chez les hamsters


N’imposez jamais la compagnie d’autres hamsters à un hamster doré, car cet animal farouche ne supporte que la solitude. En revanche, le hamster russe, le hamster sibérien et le hamster de Roborovsky apprécient la vie en couple, surtout s’ils y sont habitués dès leur plus jeune âge. Dans ce cas, veillez bien à acheter un mâle et une femelle, mais renseignez-vous à l’avance afin de trouver une famille d’adoption pour leur future progéniture. Deux mâles adultes placés dans la même cage ont toutes les chances de finir par se bagarrer… Ce qui n’est -a priori- pas le cas de deux femelles. Cette règle n’est malheureusement pas valable pour les femelles de hamsters chinois qui sont très agressives.

  • Choisissez un hamster ni trop vieux, ni trop jeune


Idéalement, il est conseillé d’adopter un hamster ni trop jeune (pas encore sevré, il ne saura pas se nourrir seul), ni trop vieux (il n’aura pas pris l’habitude d’être manipulé). La bonne fourchette se situe entre 5 et 10 semaines.

  • Opter pour une alimentation variée pour votre hamster


Le hamster est un animal omnivore et pas seulement végétarien, comme on aurait tendance à le penser spontanément. En liberté, il se nourrit de végétaux (plantes, graines, tubercules, fruits) et de petits animaux (vers, insectes, escargots, grenouilles, oisillons…) Il est donc capital de lui proposer des menus variés.

  • À chacun son caractère


Le caractère des hamsters peut varier considérablement d’un individu à l’autre : il y a des sujets calmes et doux, et des spécimens nerveux et mordeurs. Si un hamster a été manipulé régulièrement et avec délicatesse dès son plus jeune âge, il se montrera généralement docile. En revanche, s’il n’a jamais été habitué au contact de la main de l’homme, il se révèlera probablement timide, voire agressif.

  • Vous avez dit « coprophage » ?


Comme le lapin par exemple, le hamster se livre naturellement à la coprophagie, c’est-à-dire qu’il ingère ses propres excréments. Il s’agit d’un comportement parfaitement normal, qui lui permet de se procurer des substances nutritives indispensables, comme certaines vitamines produites par les bactéries intestinales.

  • Une grande activité nocturne


Si vous avez le sommeil difficile ou léger, évitez de placer la cage de votre hamster dans votre chambre… Car la nuit est une période de grande activité pour votre compagnon. À moins que vous n’aimiez être bercé par le ronron de la roue qu’il active frénétiquement pendant des heures ! De la même manière, votre hamster n’aime pas être dérangé le jour, pendant qu’il se repose… Si vous le réveillez en sursaut en essayant de l’attraper pendant qu’il dort, il y a de fortes chances pour qu’ils vous morde.


Comment se déroule l’hibernation d’un hamster ?

 

En hiver, le hamster doré tombe dans un état de vie latente appelé hibernation (ou léthargie). S’il est placé dans un milieu à 5°C, sa température corporelle baisse significativement (de 36°C à 6°C) et ses pulsations cardiaques ralentissent fortement (de 450 battements/minute à 5 battements/minute). Chez le hamster de compagnie, l’hibernation ne s’assimile pas à une léthargie permanente pendant toute la durée de l’hiver. Votre petit compagnon se réveille par intermittence pour s’alimenter.

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x