TERMS OF SERVICES | Close it

Nos conseils vétérinaires

NAC Soins

Qu’est-ce que le coryza du lapin ?

On regroupe sous le nom de coryza plusieurs pathologies possédant des symptômes identiques ou similaires liés aux difficultés respiratoires, mais également aux écoulements nasaux. Le coryza du lapin est une maladie respiratoire contagieuse et mortelle si elle n'est pas traitée à temps. Causés par une bactérie, les symptômes peuvent aller de l'éternuement répétitif à l'abcès pour les cas avancés.

coryza du lapin

Qu'est-ce qui provoque le coryza du lapin ?

Le coryza du lapin est transmis par des bactéries. La plus fréquente et la plus dangereuse est la pasteurella, produisant l'infection appelée pasteurellose. Le lapin peut être porteur du germe sans être malade, mais il reste contagieux. Le coryza se transmet directement par le biais des sécrétions du rongeur lors de l'accouplement ou de la mise bas, mais également de façon indirecte si l'habitat est souillé ou, plus dangereusement, par voie aérienne, si les courants d'air transportent les miasmes.

Quels sont les symptômes du coryza du lapin ?

soigner le coryza du lapin

  • Symptômes respiratoires chez le lapin

Le coryza du lapin est avant tout une maladie respiratoire et il existe plusieurs signes qui peuvent vous mettre sur la voie pour reconnaître cette pathologie. Si votre lapin éternue de façon récurrente, il peut avoir contracté le coryza ou en témoigner les signes après avoir été porteur sain pendant longtemps. Sa respiration devient alors sifflante et difficile. Ses bronches et sa trachée peuvent être encombrées et cela peut témoigner d'une complication comme la pneumonie, qui est souvent une conséquence du coryza.

  • Écoulements nasal et vaginal chez le lapin

Le second symptôme récurrent est la présence d'écoulement nasal, et parfois vaginal, produit par votre lapin. Si le liquide est clair, la maladie vient de se déclarer. Surveillez-le, car les lapins étant de nature fragile, un simple rhume peut rapidement dégénérer. Par ailleurs, plus le liquide nasal deviendra foncé et épais, plus cela témoignera de la difficulté de votre lapin à respirer correctement. Il pourra même lui arriver de respirer par la bouche. Pour vous aider à vérifier son état, regardez ses pattes avant : il restera des résidus humides puisqu'il s'essuie le museau avec. Dans tous les cas, si vous avez plusieurs lapins, séparez-les pour éviter la contagion.

  • Conjonctivite du lapin atteint du coryza

La conjonctivite se traduit par l'apparition de rougeurs autour des yeux de votre lapin. Il peut avoir l’œil larmoyant et ne cesser de frotter son museau avec ses pattes, car il est sujet aux démangeaisons. Par ce simple geste, la bactérie migre de ses muqueuses nasales à l'humeur vitreuse de l’œil. Vérifiez que votre lapin n'a pas quelque chose dans l’œil ou les poils trop longs. Si les deux yeux sont atteints, il s'agit peut-être d'un nouveau symptôme du coryza. Vous pouvez utiliser des produits nettoyants pour les yeux du lapin, en attendant de l’emmener chez le vétérinaire.

  • Amaigrissement du lapin

Si votre lapin perd du poids rapidement et si son état général s'accompagne de poussées de fièvre, c'est un symptôme. L'amaigrissement seul n'est pas un élément suffisant pour penser que votre lapin a contracté le coryza. Il peut également être question d'une période de stress ou d'un changement d'alimentation qui ne lui convient pas. Dans tous les cas, demandez conseil à votre vétérinaire NAC.

  • Autres symptômes chez le lapin atteint du coryza

Le lapin qui souffre de coryza peut développer un torticolis, car l'infection touchera le système de son oreille interne. Au dernier stade de la maladie, le coryza du lapin provoque des pneumonies, mais également des ulcères et des abcès. En passant la main sur et sous votre lapin, vous pourrez peut-être détecter une boule. Si c'est le cas, cela peut être un abcès cutané et vous devez consulter un vétérinaire.

Comment prévenir et traiter le coryza du lapin ?

Le coryza du lapin est une maladie qui peut être chronique. Une bonne cage, propre et correctement ventilée, sans variation brutale de température et sans surpopulation de l'espace, est une prévention parfois suffisante. Une bonne alimentation pour lapin le protégera aussi en le gardant en forme. Si votre lapin présente des signes d'infection, il faut l'amener chez un vétérinaire qui saura vous indiquer le meilleur traitement. Pris en charge au plus tôt, le coryza est traité avec des antibiotiques.

 

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x