TERMS OF SERVICES | Close it

Nos conseils vétérinaires

Chien Maladies du chien

Comment protéger mon chien contre l'ehrlichiose?

L’ehrlichiose chez le chien est une maladie transmise par les tiques comme la maladie de Lyme. Les symptômes de l'ehrlichiose sont une fièvre, une fatigue extrême, un manque d'appétit avec amaigrissement ou encore des douleurs articulaires... Cette pathologie se soigne à l'aide d'antibiotiques sur prescription vétérinaire. En prévention, pensez à protéger votre chien avec des produits anti-tiques : collier, comprimés, spot-on…

ehrlichiose chien

Qu’est-ce que l’ehrlichiose pour votre chien ? 

L’ehrlichiose monocytaire canine est une infection transmise par les tiques , des parasites qui mordent le chien, lui inoculant ainsi une bactérie (Ehrlichia canis de la famille des Rickettsie) qui se reproduit ensuite dans le sang. Cette maladie est présente dans le monde entier, mais en Europe elle touche les chiens plus particulièrement autour du bassin méditerranéen, dans la vallée du Rhône, la région toulousaine et dans les DOM. On peut également rencontrer des cas sporadiques en Ile de France. Elle est plus fréquente au printemps et à l’automne, périodes propices au développement de la tique vecteur de l’ehrlichiose canine.

La bactérie, dont l’entrée dans le corps est favorisée par les piqûres, va ensuite infecter certains globules blancs puis se disséminer dans l’organisme où elle provoque des vascularités (inflammation des vaisseaux sanguins). Elle entraîne également des modifications au niveau des cellules du sang responsable d’une anémie et de troubles de la coagulation.

La première phase de l’infection, dite « phase aiguë » survient 10 à 30 jours après la morsure de tique et provoque chez le chien de la fièvre élevée, une baisse d’appétit, des douleurs articulaires et des saignements variés.

Si le chien n’est pas traité, il peut conserver la bactérie dans son organisme pendant des mois (voire des années) et finir par développer une forme chronique de la maladie. Les symptômes résultent alors de l’anémie (baisse des globules rouges) et des défauts de coagulation :

  • Fatigue extrême
  • Anorexie (perte d’appétit)
  • Amaigrissement
  • Taches rouges sur la peau (pétéchies)
  • Boiteries avec articulations gonflées et douloureuses
  • Hémorragies diverses (saignement de nez, diarrhée sanglante, sang dans les urines…)

L'analyse de sang fait apparaître une baisse notable des cellules sanguines, due à une destruction progressive de la moelle osseuse.

Si elle n’est pas soignée, l’ehrlichiose du chien est fatale dans 30% des cas.

COMMENT DIAGNOSTIQUER ET PREVENIR L’EHRLICHIOSE DU CHIEN ?

Protéger son chien contre l'ehrlichiose

  • Ne comptez pas sur les seuls symptômes pour un diagnostic de l’ehrlichiose

On l’a vu, les symptômes apparaissant lors de la phase initiale de l’infection ne sont pas spécifiques. D’autant qu’ils disparaissent en général rapidement, donnant l’impression que le chien recouvre une parfaite santé. Cependant la bactérie est toujours présente, affaiblissant l’animal et l’exposant à des rechutes.

  • Faites faire une analyse sanguine

C’est le seul moyen de déceler la présence de l’infection en constatant notamment une baisse du nombre de plaquettes. Si vous avez emmené votre chien dans des zones à risque, n’hésitez pas en rentrant à faire pratiquer ce contrôle simple.

Pour un diagnostic de la maladie elle-même, le vétérinaire dispose de 2 types de tests :

  • Un test PCR qui va détecter l’ADN d’Ehrlichia canis dans le sang du chien. Cette analyse est utile en phase aiguë.
  • La sérologie qui consiste à rechercher les anticorps dirigés contre la bactérie dans le sang du chien. Ce test permet de savoir si l’animal a contracté la maladie, mais il ne doit pas être réalisé trop tôt (au moins 10 à 30 jours après le début des symptômes).
  • Traitez votre chien contre l’ehrlichiose

Dépistée en phase initiale (aiguë), l’ehrlichiose peut être efficacement combattue par la prise d’antibiotiques appropriés, sur prescription de votre vétérinaire. En cas d’anémie très importante, une transfusion sanguine est envisageable. Un aliment pour chien convalescent est préconisé pour l’aider à récupérer. Il n’existe pas de vaccin.

Cependant, une fois guéri, le chien n’est pas immunisé contre l’ehrlichiose ; il peut donc l’attraper à nouveau. D’où l’intérêt de la prévention.

  • Pensez à la prévention contre les tiques pour votre chien 

Avec l’ehrlichiose canine, mieux vaut prévenir que guérir ! Utilisez un produit antiparasitaire tout particulièrement pendant les périodes à risques, à l’automne et au printemps. Destinés à empêcher les tiques de piquer, les anti-tiques pour chien existent en différentes versions : colliers, comprimés, pulvérisateurs, pipette... Demandez conseil à votre vétérinaire qui vous recommandera le produit le plus efficace pour votre animal. Veillez à respecter la fréquence d’administration pour une protection optimale de votre toutou.

Pensez également à inspecter systématiquement le pelage de votre chien après chaque promenade en le brossant méticuleusement pour le débarrasser des tiques non fixées et retirer les autres. Pour enlever les tiques, n’utilisez pas d’alcool ou d’éther ; servez-vous d’un crochet à tiques… Placez celui-ci entre la peau du chien et la tête de la tique, tournez (sans tirer) jusqu'à ce que la tique lâche prise et jeter là dans les toilettes.

Astuce Vetostore pour protéger votre chien de l'ehrlichiose

Si votre compagnon dort en extérieur, pensez à nettoyer régulièrement son lieu de couchage et à y pulvériser un produit anti-parasitaire pour le protéger des tiques.

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x