TERMS OF SERVICES | Close it

Nos conseils vétérinaires

Chien Le Chiot

Bien éduquer votre chiot

Bien éduquer votre chiot se joue dans les premiers mois… N'accueillez pas votre animal dans votre lit, faites manger votre chien après vous, ne le laisser pas vous chevaucher ou prendre l'initiative. Vous devez toujours dominer votre chien sous peine qu'il se rebelle ou devienne agressif.

Bien éduquer son chiot

L’importance de l’éducation de votre chiot

Posséder un chien vous engage au bas mot pour une période de 10 à 15 ans (parfois plus !) Ce qui signifie que les choix effectués en matière d’éducation dès son plus jeune âge risquent de sérieusement impacter votre quotidien pendant de nombreuses années. D’où l’importance de ne pas négliger les premiers mois de vie commune et de poser les bases solides d’une relation fondée avant tout sur la notion de dominant-dominé.

Car le chien est un animal qui possède un sens aigu de la hiérarchie… Traditionnellement, instinctivement, il appartient à une « meute » dans laquelle les rôles et les prérogatives sont clairement établis. Le bonheur de votre chien n’implique nullement que vous fassiez ses quatre volontés, bien au contraire. Il trouve plus sûrement son équilibre et son bien-être dans une position logique de « dominé », car c’est à vous -en tant que propriétaire- d’assumer le rôle de « chef de meute » et donc de « dominant ».

Cette affirmation de votre rôle est déterminante dans l'éducation de votre chiot. Si vous laissez s’installer un doute dans l’esprit de votre chien sur cette hiérarchie dominant-dominé, vous prenez le risque de voir dans le futur votre compagnon se rebeller et devenir agressif, voire dangereux au moment où vous tenterez la moindre initiative d’autorité.

Chez le chien, l’acquisition définitive de la notion de hiérarchie s’effectue au moment de la puberté. D’où l’importance de lui faire prendre les bonnes habitudes dès son plus jeune âge.

Les bons conseils pour bien éduquer votre chiot

Bien éduquer son chiot

  • N’accueillez pas votre chien dans votre lit

Le lit et, plus généralement, la chambre à coucher sont les pièces privilégiées du « dominant »… c’est-à-dire vous ! Ne laissez pas votre chien s’y installer et y prendre ses aises. Installez-le plutôt dans un panier dans un coin de pièce. Nous insistons sur cette idée de « coin de pièce », car il est également important que votre animal ne règne pas sur un lieu de passage stratégique (couloir ou entrée) permettant de surveiller les allées et venues de tous les membres de la famille.

  • Ne privilégiez pas le repas de votre chien au vôtre

Un « dominant » mange avant les autres membres de la meute ; c’est une de ses prérogatives principales. Il possède la haute main sur l’accès à la nourriture et les « dominés » doivent attendre et se contenter de ce qu’il leur laisse. Agissez donc en fonction de ces règles : faites manger votre chien après vous (ou très en avance à défaut), mais ne lui donnez pas son repas juste avant le vôtre. Faites manger votre chien dans un lieu isolé et en votre absence. N’hésitez pas à lui retirer sa gamelle un quart d’heure après lui avoir donnée, même si elle n’est pas terminée. Il est en effet possible que votre chiot boude sa nourriture pour tenter de vous imposer un autre mode de fonctionnement dans lequel il serait le « dominant ».

  • Ne laissez pas votre chien vous « chevaucher »

Si votre chiot mâle vous attrape la jambe dans une attitude ressemblant à un accouplement, refusez immédiatement et sans ambiguïté. Dans l’esprit du chien, seul le « dominant » possède le droit de s’accoupler devant le reste de la meute… Officiellement, la reproduction est un domaine réservé du chef, les autres membres ne pouvant se satisfaire sexuellement que discrètement.

  • Ne laissez pas votre chien prendre l’initiative

Chez le chien, c’est le « dominant » qui sollicite les « dominés » pour tout ce qui a trait aux contacts, jeux, caresses et câlins. Et c’est aussi lui qui décide à quel moment toutes ces manifestations de sociabilité doivent s’arrêter. À vous donc d’initier ces contacts lorsque vous en avez envie et de savoir repousser votre chiot si celui-ci veut jouer alors que vous n’y êtes pas disposé. Dans ces moments-là, soyez fermes et envoyez-le se coucher dans son panier.

Comment éduquer plusieurs chiens entre eux ? 

Ne cherchez pas à imposer un rapport dominant-dominé entre plusieurs chiens, votre intervention ne servirait qu’à créer de la confusion. Ce sont les animaux -et eux seuls- qui doivent établir les rapports dominant-dominé entre eux.

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x