TERMS OF SERVICES | Close it

Nos conseils vétérinaires

Cheval Hygiène et soins

Les règles à suivre pour une vermifugation efficace sur votre cheval

Vermifuger votre cheval est indispensable pour le protéger contre les parasites digestifs, comme le ténia ou les gastérophiles. La vermifugation du cheval se fait une fois par an avant la saison de pâturage. Veillez aussi à traiter l'environnement de votre monture en nettoyant son box et en diffusant des sprays anti-parasitaires.

La vermifugation du cheval

Pourquoi est-il important de respecter les doses de vermifugation sur votre cheval ?

Les parasites réussissent à développer une résistance contre les vermifuges, les rendant ainsi inefficaces. Pour éviter cela, vous devez utiliser le vermifuge sur le cheval de façon raisonnée en prenant en compte les cycles parasitaires, le niveau d’entretien du cheval et sa sensibilité. L’essentiel est de le traiter à bon escient, c'est-à-dire de vermifuger suffisamment si cela est nécessaire, mais d’éviter de le faire si ce n’est pas utile. Ainsi, en ayant une vermifugation raisonnée, ces traitements vétérinaires resteront actifs sur votre cheval afin de le débarrasser de ses parasites.

Nos conseils pour une vermifugation efficace

Les règles pour la vermifugation du cheval

  • Les différents types de parasites qui touchent le cheval

Certains parasites digestifs sont plus fréquents que d’autres. Parmi les principaux, vous pouvez rencontrer les petits strongles, les grands strongles, les oxyures, les ascaris, les ténias ainsi que les gastérophiles. Ils touchent de nombreux jeunes chevaux entre 6 mois et 2 ans, sont une cause très importante de coliques et peuvent entraîner la mort, c’est pour cela que vous ne devez pas les laisser s’installer et se développer sur votre animal.

  • Votre cheval est-il parasité ?

Les signes de la présence de parasites sont assez discrets et peuvent se manifester par un gros ventre, un poil piqué, des coliques sourdes... Mais il est également possible qu’un cheval parasité ne présente aucun symptôme. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’analyser les crottins à l’aide d’un examen coproscopique. En revanche, ce dernier ne permet pas de mettre en évidence les formes larvaires, comme dans le cas des petits strongles, et aucune autre technique ne peut le faire avec certitude. Pour l’infestation interne de gastérophiles, seule une endoscopie de l’estomac permet le diagnostic. Parfois, les œufs de ces parasites peuvent être observés sur les membres de l’animal. L’infestation au ténia, quant à elle, peut être décelée à l’aide d’un test sérologique.

  • Quand vermifuger votre cheval ?

La vermifugation est indispensable une fois par an, avant la saison de pâturage, c’est-à-dire au début du printemps. Ensuite, le traitement est à effectuer plusieurs fois par an seulement si votre cheval est parasité. C’est à votre vétérinaire de le déterminer après un examen du cheval et, si besoin, différentes analyses. Ensuite, si cela est nécessaire, il prescrira un traitement adapté à la saison, l’âge du cheval, à sa sensibilité et à ses conditions d’entretien.

  • Quelques mesures à prendre en compte lors de la vermifugation pour réduire le risque de réinfestation

Lors de la vermifugation, pensez à traiter tous les équidés qui évoluent dans le même pré ou même paddock. Si vous le pouvez, rentrez chaque animal dans un box, durant 48 heures, après l’avoir traité afin d’éviter une contamination des prés via l’excrétion d’œufs de parasites. Evitez aussi de regrouper un trop grand nombre d’équipés dans un même paddock ou pré.

Comment diminuer la charge parasitaire de l’environnement de votre cheval ?

La vermifugation n’est pas le seul moyen de lutter contre les parasites. Il est indispensable d’agir sur le milieu extérieur de l’animal. Il est important de ramasser fréquemment les crottins présents dans les box, paddocks et prés ainsi que sur les chemins où passent les chevaux et de nettoyer les mangeoires régulièrement. Vous devez également désinfecter les boxes, les lieux de soins et le matériel avec un jet à haute température. En complément, vous pouvez également acquérir différents types de spray antiparasitaires

Voir tous les conseils vétérinaires
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x