TERMS OF SERVICES | Close it

Compte tenu des dernières mesures gouvernementales et la fermeture des commerces non essentiels, la livraison en point relais n'est plus proposée.
La livraison à domicile est quant à elle toujours parfaitement assurée :-).

Nos conseils vétérinaires

Cheval Alimentation

Comment se déroule le sevrage d'un poulain ?

Concernant le sevrage, l'idéal est de séparer la mère de son poulain à un âge tardif et à l'initiative des deux équidés, mais cela n'est pas toujours possible au sein des élevages. Notre conseil est donc de favoriser le sevrage en groupe au paddock avec des adultes, et de l'associer à une transition alimentaire de qualité. Si le sevrage en groupe est impossible et que le box est inévitable, la meilleure solution est alors un sevrage par paire, si les jeunes chevaux s'entendent bien.

sevrage d'un poulain

Quels sont les risques d'un sevrage en élevage ?

Lorsqu'ils sont à l'état naturel, les poulains sont sevrés en moyenne vers les dix mois. Cela se fait de façon naturelle. A cet âge, ils arrêtent de téter mais restent tout de même avec leur mère jusqu'à leur maturité sexuelle. Ce n'est pas le cas en élevage, où ils sont en général séparés de la mère vers six mois, parfois même avant. Ils bénéficient donc d'un sevrage précoce et artificiel. Cela génère chez les poulains du stress et parfois un développement de stéréotypies.

Comment réussir le sevrage d'un poulain ?

Comment réussir le sevrage d'un poulain

  • La séparation avec la mère

Afin de réduire l'état de stress du poulain lors de la séparation avec sa mère, il est conseillé de l'habituer de façon progressive grâce à des séparations quotidiennes de plus en plus longues jusqu'à la séparation définitive. La séparation physique à l'aide d'une clôture paraît également une bonne solution avant de séparer définitivement la mère de son poulain. Le poulain continue donc à voir, entendre et sentir sa mère. Ainsi, ils sont moins stressés que lors d'une séparation complète et définitive.

  • Le sevrage en groupe

Afin de générer le moins de stress possible et de comportements absurdes des poulains (léchage des murs, mordillements...), le sevrage à privilégier, s'il est possible, est le sevrage en groupe au sein d'un pré. Ainsi, les poulains pâturent plus et bénéficient d'interactions sociales favorables à leur développement. Il convient d'enlever les mères une à une du troupeau et non pas toutes en même temps.

  • Le regroupement par paire après la séparation

Après la séparation avec la mère, il a été démontré qu'il ne faut pas isoler le poulain en box individuel mais plutôt le laisser avec un autre poulain afin qu'il soit moins agité et vocalise moins. Toutefois, lorsqu'ils sont sevrés par paire, les poulains peuvent être agressifs entre eux, ce qui peut générer des plaies et blessures. Il convient donc de s'assurer et de surveiller que les poulains se connaissent bien et s'entendent bien.

  • La manipulation du poulain durant le sevrage

Le sevrage est une période favorable pour manipuler et éduquer les poulains. Par exemple, leur apprendre à donner les pieds, marcher en main, être brossés... Lorsque l'apprentissage est réalisé immédiatement après le sevrage et non plusieurs semaines après, il s'avère plus facile, efficace et durable.

  • La transition alimentaire avant la séparation avec la mère

Toujours dans le but de réduire le stress lors du sevrage des poulains, il est conseillé de favoriser une alimentation riche en fibres et matières grasses plutôt qu'en sucres et amidon. Aussi, une supplémentation en phosphore, cuivre, zinc et fer réalisée avant le sevrage donne des poulains qui mangent plus et hennissent moins. De plus, il convient d'augmenter le temps d'alimentation des poulains grâce à une fréquence plus importante de repas et des fourrages variés mais avec moins de concentrés.

Et après le sevrage ?

Suite au sevrage des poulains, il convient d'enrichir leur environnement. Lorsqu'ils sont gardés exclusivement au pré, il y a moins de risques de les voir développer un comportement anormal. Mais cela n'est pas toujours possible, notamment en hiver. C'est pour cela qu'il est indispensable d'enrichir les conditions de vie en box grâce à des fourrages, stimulations diverses, sorties avec des congénères... Il est également important d'inclure des chevaux adultes avec les poulains afin qu'ils réalisent des associations préférentielles entre les différents chevaux présents dans le groupe et que le stress du sevrage soit réduit.

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x