TERMS OF SERVICES | Close it

Compte tenu des dernières mesures gouvernementales et la fermeture des commerces non essentiels, la livraison en point relais n'est plus proposée.
La livraison à domicile est quant à elle toujours parfaitement assurée :-).

Nos conseils vétérinaires

Chat Maladies du chat

Quel traitement contre la maladie des griffes du chat ?

La maladie des griffes du chat est une maladie transmise par le chat à l’humain par une griffure, une morsure ou le léchage d’une plaie. On peut également la contracter en se frottant les yeux après avoir touché un chat. Elle est généralement bénigne et guérit facilement, mais un traitement peut s’avérer nécessaire en cas de complications. Cette maladie touche principalement les moins de 20 ans et les personnes immuno-dépressives. Quelques mesures de prévention permettent de réduire le risque de contamination.

maladie des griffes du chat

Les symptômes de la maladie des griffes du chat

Après la morsure ou la griffure par un chat porteur de la maladie, il faut attendre quelques jours pour que les premiers symptômes surgissent. Souvent, le sujet contaminé constatera une rougeur ou une lésion autour de la griffure ou de la morsure. Des papules ou des pustules ainsi qu’un gonflement des ganglions peuvent aussi être observés.

Un peu plus de la moitié des patients contaminés ont de la fièvre. Plus rarement, la maladie des griffes du chat peut engendrer des atteintes neurologiques et pulmonaires, des maux de tête, une conjonctivite, de l’arthrite et une suppuration au niveau de la plaie.

Comment lutter contre la maladie des griffes du chat ?

traitement maladie des griffes du chat

  • Les traitements contre la maladie des griffes du chat

Comme la maladie disparaît seule dans la plupart des cas, on peut souvent se passer de traitement. En cas de complications, des antibiotiques seront suggérés. Toutefois, le traitement contre la maladie des griffes du chat varie selon les symptômes. En cas de suppuration de la plaie ou de gonflement important des ganglions, on peut procéder à une aspiration à l’aiguille fine, voire à une réaspiration ou à une adénectomie. 

  • Peut-on traiter son chat contre la maladie des griffes du chat ?

La maladie des griffes du chat se transmet d’un chat à l’autre par les puces. La meilleure façon d’empêcher un chat de contracter cette maladie est donc de le traiter régulièrement contre les puces et de le brosser de temps en temps. La bactérie Bartonella henselae, responsable de la maladie, est déposée sur le pelage et les griffes pendant la toilette. Elle se niche principalement dans la cavité buccale.

  • Maladie des griffes du chat : quand consulter un médecin ?

Après une griffure ou une morsure de chat, la plaie doit être surveillée. Si on constate une rougeur, des pustules ou des nodules, le gonflement d’un ou de plusieurs ganglions, une fièvre ou une grande fatigue, une visite chez le médecin est nécessaire. Ce dernier pourra prescrire une prise de sang ou un prélèvement au niveau de la plaie ou des ganglions pour poser un diagnostic. Comme les chats peuvent être porteurs d’autres maladies, il ne faut pas conclure à la maladie des griffes du chat trop vite.

  • Les règles à respecter pour éviter la maladie des griffes du chat

Des règles d’hygiène simples permettent d’éviter une contamination par la maladie des griffes du chat : il faut éviter de se frotter les yeux après avoir touché un chat, se laver les mains après tout contact avec un chat ou avec des déchets et des déjections animales, bien nettoyer toute plaie causée par un chat à l’eau savonneuse, la rincer abondamment et la désinfecter avec un antiseptique.

La maladie des griffes du chat est-elle courante ?

Selon l’Assurance maladie, on dénombre environ 4 à 6 cas de maladie des griffes du chat pour 100 000 habitants, chaque année, en France. Le risque de l’attraper reste donc léger. Les personnes les plus à risque étant les enfants, on veillera à bien les surveiller s’ils jouent avec un chat, surtout avec un chat de rue ou avec un chat dont on ne connaît pas la provenance. Les personnes immuno-dépressives doivent également faire preuve de prudence lorsqu’ils sont au contact d’animaux.

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x