TERMS OF SERVICES | Close it

Nos conseils vétérinaires

Chat Santé du chat

Mon chat éternue : quelles sont les causes ?

Comme chez l'homme, l'éternuement du chat est un réflexe naturel qui se caractérise par une brusque expiration d'air par la bouche et le nez, le plus généralement en réponse à une irritation des fosses nasales. Si, dans la plupart des cas, l'éternuement du chat s'avère normal et sans danger pour l'animal, il peut dans certains cas révéler des pathologies plus importantes, comme le coryza du chat, une tumeur cancéreuse ou une allergie à la poussière, aux acariens, aux pollens ou aux produits chimiques.

éternuement du chat

Quels sont les signes de l'éternuement pathologique ?

Dans le cadre de certaines pathologies sous-jacentes, il arrive que l'éternuement soit le premier signe clinique à survenir. Dans la majorité des cas, l'éternuement bénin se limite à une simple expulsion d'air à laquelle peuvent être éventuellement associées des sécrétions nasales claires. En cas d'infection manifeste, la coloration du mucus nasal tire davantage vers le jaune ou le vert. Il est également possible de détecter de légères traces de saignements, signe que la muqueuse nasale est particulièrement enflammée. D'autres symptômes peuvent cependant venir compléter le tableau, à l'image de l'écoulement oculaire, d'une perte d'appétit, d'une toux marquée, voire de difficultés respiratoires. 

Les principales causes de l'éternuement du chat

pourquoi mon chat éternue

  • Il a le nez obstrué

Comme de nombreux animaux, le chat aime explorer son environnement et renifler tout ce qui lui passe sous le nez. Il n'est donc pas rare que des petits débris viennent se loger dans ses fosses nasales, déclenchant inévitablement des éternuements afin de les en expulser. En outre, l'inflammation d'une dent implantée dans la mâchoire supérieure peut également entraîner ce type d'obstruction. Dans ce cas précis, une consultation médicale est indispensable pour mettre en place un traitement médical adapté.

  • Il a attrapé le coryza

Particulièrement contagieux, le coryza est une pathologie virale complexe qui provoque une inflammation de la muqueuse nasale. Les éternuements représentent le principal symptôme de cette maladie et constituent, à ce titre, un élément important du diagnostic. Ces derniers se caractérisent généralement par leur forte intensité et leur grande fréquence. Ils sont accompagnés par des sécrétions nasales et oculaires purulentes, voire sanguinolentes. Dans les cas d'infection sévère, l'état général de santé du chat se dégrade. Il est vivement conseillé de consulter rapidement un vétérinaire.

  • Il est allergique

Il n'y a pas que l'homme qui souffre d'allergies. Le chat, aussi ! Les allergènes présents dans l'environnement du chat sont nombreux : poussières, acariens, pollens, produits chimiques ou d'entretien… En général, les réactions allergiques respiratoires surviennent au printemps et au début de l'été. On parle alors de rhinite allergique. Celle-ci est difficilement différenciable du coryza tant les symptômes de ces deux maladies sont proches. Seul un vétérinaire dispose des outils de diagnostic adaptés pour définir l'allergène incriminé. Au terme de ses investigations, il pourra alors mettre en œuvre un traitement à base antihistaminiques ou, s'il le juge nécessaire, engager un processus de désensibilisation.

  • Il souffre d'une tumeur

Relativement rare, le cancer des fosses nasales peut également expliquer les éternuements chez le chat, qui sont souvent les premières manifestations cliniques de la pathologie. La plus grande difficulté, en effet, face à ce type de maladie, reste de la détecter précocement, car elle peut rester asymptomatique très longtemps. Dans de nombreux cas, le diagnostic n'est établi qu'à un stade déjà avancé, voire métastasique. La prise en charge chirurgicale, qui constitue la thérapie de première intention, n'est alors pas toujours possible.

Comment pouvez-vous aider votre chat qui éternue ?

La première des mesures à prendre reste évidemment de veiller à ce que l'animal ait tous ses vaccins à jour. Il existe, en effet, un vaccin susceptible de le protéger contre le coryza. Si votre chat souffre d'éternuements intempestifs, il convient, dans un premier temps, de vérifier que rien n'obstrue son nez de manière visible. Si c'est le cas, utilisez une compresse stérile imbibée d'eau ou de sérum physiologique pour le nettoyer, en prenant soin de ne rien introduire dans la cavité nasale. Si malgré tout, les éternuements persistent au-delà de deux ou trois jours, il est recommandé de vous rapprocher de votre clinique vétérinaire.

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x