TERMS OF SERVICES | Close it

Nos conseils vétérinaires

Chat Santé du chat

Comment soigner un abcès chez un chat ?

Pour être correctement soigné, le chat doit subir une opération chirurgicale et/ou suivre un traitement antibiotique et inflammatoire. Dans tous les cas, consultez un vétérinaire. Si vous prenez conscience de l'existence d'un abcès chez votre chat assez vite, les soins médicaux seront moins lourds. La cicatrisation demande de la patience et de la rigueur. Même soignée par des soins vétérinaires, la plaie peut se réinfecter. Afin d'éviter une nouvelle inflammation, la pose d'une collerette vétérinaire est souvent nécessaire.

abcès chez le chat

Un abcès, qu'est-ce que c'est ?

Le pus caché sous la peau forme une boule plus ou moins grosse selon l'étendue de l'infection. Cette dernière apparaît suite à une blessure mal ou non soignée, et est très douloureuse. On découvre parfois la trace d'une morsure une fois les poils rasés. L'abcès est un amas de bactéries, et met plusieurs jours à se former. Il peut finir par éclater tout seul. Le risque est qu'il se reforme par la suite.

Comment se traite un abcès chez le chat ?

comment soigner un abcès chez le chat

  • Si l'abcès est récent

Souvent, les poils tombent dans la zone de la blessure. Cette dernière est chaude sous la paume. Votre animal de compagnie est fatigué, il déprime. Il passe son temps à lécher une partie de son corps. Sa face est gonflée, il a de la fièvre... Apprenez à reconnaître les signes d'une inflammation bactérienne avant qu'elle soit grave. À ce stade, l'abcès ne forme pas encore de boule.

  • Si l'abcès est ancien de plusieurs jours

Dans ce cas de figure, l'abcès est douloureux pour votre chat, et visible. Vous pouvez même sentir l'odeur de pus qui se dégage de la peau. Les soins vétérinaires consistent à ouvrir de manière chirurgicale la zone infectée. Si elle est rapide, cette opération peut s'effectuer sans anesthésie, ou sédation. Après l'ouverture de la zone, le vétérinaire vide, cure, désinfecte et nettoie. Puis il referme la plaie que très partiellement. L'animal portera une collerette afin de limiter ses léchages. Ensuite, c'est au propriétaire de continuer à soigner son animal et de surveiller la cicatrisation.

  • Si l'abcès est percé

La peau infectée se nécrose au fil des jours, et finit par se rompre. Le pus va donc s'écouler tout seul. Mais il est bon de consulter néanmoins. Toujours sous anesthésie générale si le chat est turbulent à cause de la douleur, le vétérinaire enlève la peau abîmée, nécrosée, puis nettoie et désinfecte l'abcès avant de recoudre. Si votre chat est plus calme, il est possible pour le vétérinaire d'éjecter le pus restant en malaxant la zone concernée avec les doigts. De votre côté et avec l'accord de votre vétérinaire, vous pouvez continuer de désinfecter la peau et recouvrir la cicatrice avec de l'argile verte. Celle-ci sèche la zone à cicatriser, et limite donc l'arrivée de nouvelles bactéries.

  • Cas particulier : la septicémie

Attention, un abcès chez le chat mal soigné, car non détecté à temps est parfois à l'origine d'une infection totale de l'organisme. Les bactéries prolifèrent dans le sang, et l'infection se répand aux autres organes ou autres parties du corps. Le chat souffre alors de problèmes cardiaques, et risque de mourir. On parle de choc septique. Souvent d'origine bactérienne, la septicémie est parfois aussi la conséquence de virus, champignons ou parasites. L'hygiène de votre chat est donc primordiale. Mais la récidive d'un abcès peut signaler une faiblesse du système immunitaire, ou alors cacher un corps étranger. Dans ce cas, des radios s'imposent.

À quoi doit-on faire attention ?

L'objectif est d'empêcher votre chat de lécher la zone sensible. En guise de prévention, l'idéal serait de limiter les mauvaises rencontres, en empêchant les chats voisins d'entrer sur son territoire, ou d'éviter que le vôtre aille se promener sur le leur. Dans ce cas, on pratique la castration des chats mâles pour diminuer la fréquence des bagarres. En cas de morsure, des vaccins à jour limitent la prolifération de maladies plus graves.

Voir tous les conseils vétérinaires
Vetostore vous conseille
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.
x